Catégories
Drones & Tech

Politique américaine sur l'exportation de systèmes aériens sans pilote – sUAS News

Le président a approuvé une mise à jour de la politique régissant la vente internationale, le transfert et l'utilisation ultérieure des systèmes aériens sans pilote (UAS) d'origine américaine. Cette politique met à jour et remplace la politique précédente annoncée en avril 2018. Avec ce changement, le gouvernement américain invoque son pouvoir discrétionnaire national sur la mise en œuvre de la «forte présomption de refus» du régime de contrôle de la technologie des missiles (MTCR) pour les transferts de systèmes de catégorie I. Le gouvernement américain traitera un sous-ensemble soigneusement sélectionné d'UAS de catégorie I MTCR avec une vitesse maximale inférieure à 800 kilomètres à l'heure comme catégorie II. Tous les transferts potentiels d'UAS militaires continueront de nécessiter un examen au cas par cas pour tenir compte de tous les intérêts américains.

Ce changement de politique modernise l'approche du gouvernement américain pour mettre en œuvre les engagements du MTCR, la rend plus représentative des réalités technologiques et aide les alliés et partenaires américains à répondre à leurs exigences en matière de sécurité nationale et commerciale.

Cette mise à jour de politique maintient une retenue particulière, y compris une forte présomption de refus, sur les transferts de ces UAS qui présentent un risque plus élevé de livraison d'armes de destruction massive (ADM) – comme les missiles de croisière, les véhicules aériens hypersoniques et les véhicules aériens de combat sans pilote avancés. Il le fait sans entraver indûment les exportations pour les applications militaires commerciales et conventionnelles croissantes d'autres UAS.

Ce changement est entrepris dans le cadre et conformément aux lignes directrices du MTCR, qui ont toujours envisagé la possibilité de surmonter la «présomption de refus» pour les exportations de catégorie I, et se sont appuyées sur les gouvernements partenaires pour exercer leur pouvoir discrétionnaire dans de telles déterminations.

Les États-Unis restent un membre engagé du MTCR et le considèrent comme un outil de non-prolifération important pour freiner la propagation des technologies de missiles haut de gamme dans des pays comme la Corée du Nord et l'Iran. La prévention de l'utilisation et de la propagation des ADM et de leurs vecteurs reste une priorité administrative.

La politique révisée complète et s'appuie sur la politique américaine de transfert d'armes conventionnelles (CAT) et est conforme aux exigences de la loi sur le contrôle des exportations d'armes (AECA) et de la loi sur l'assistance étrangère qui régissent tous les transferts militaires américains. La politique sera appliquée à tous les transferts d'UAS d'origine américaine, que le transfert soit soumis au Règlement sur le trafic international d'armes ou au Règlement sur l'administration des exportations.

Les cinq objectifs principaux de cette politique concernant les transferts UAS restent inchangés:

  • Pour augmenter les opportunités commerciales pour les entreprises américaines: Nous supprimerons les barrières au marché mondial des UAS et éviterons de céder des opportunités d'exportation à des concurrents lorsque de telles restrictions auto-imposées sont injustifiées.
  • Pour renforcer la sécurité des partenaires et les capacités de lutte contre le terrorisme: Nous faciliterons l’accès des partenaires internationaux aux UAS américains dans les situations où cela renforcera la sécurité de ces partenaires et leur capacité à faire progresser les objectifs communs de sécurité ou de lutte contre le terrorisme.
  • Pour renforcer les relations bilatérales: Nous utiliserons les transferts d'UAS comme moyen de renforcer les relations de sécurité des États-Unis lorsque des relations bilatérales plus solides et une plus grande interopérabilité serviront les intérêts plus larges de la sécurité nationale et de la politique étrangère des États-Unis.
  • Pour préserver l'avantage militaire américain: Nous travaillerons pour empêcher les acteurs étatiques ou non étatiques d'acquérir des capacités qui porteraient atteinte à la sûreté et à la sécurité des États-Unis et de nos alliés et partenaires.
  • Pour éviter la prolifération des systèmes de délivrance d'ADM: Nous protégerons l'intégrité des accords et arrangements internationaux de non-prolifération qui empêchent les proliférateurs, les acteurs non étatiques et d'autres programmes préoccupants d'acquérir la technologie des missiles et d'autres technologies qui amélioreraient considérablement leur capacité à livrer des ADM, ou conduiraient autrement à un transfert vers un potentiel. adversaires de capacités qui menaceraient la supériorité de l'armée américaine ou les objectifs communs de sécurité ou de contre-terrorisme de nos alliés et partenaires.

Tous les transferts potentiels d'UAS militaires continueront d'être soumis à une évaluation dirigée par le Département d'État dans le cadre de l'évaluation de la politique CAT et du Département de la défense (DoD) concernant la sécurité technologique, le cas échéant. Tous les transferts d'UAS, y compris les transferts d'UAS militaires, seront examinés conformément aux engagements internationaux des États-Unis en matière de non-prolifération, y compris dans le cadre du MTCR.

Conditions de transfert:

UAS armé: Les transferts d'UAS armés peuvent être effectués via des ventes commerciales directes (DCS) ou des ventes militaires à l'étranger (FMS), à moins que d'autres directives ou restrictions pertinentes pour une transaction particulière exigent que le transfert ait lieu à l'aide du FMS. Les destinataires doivent accepter comme condition de transfert de ne pas intégrer des systèmes américains étrangers ou non autorisés sur des UAS armés sans l'autorisation préalable du gouvernement américain.

UAS non armé: Les transferts d'UAS non armés peuvent être effectués via DCS ou FMS, à moins que d'autres directives ou restrictions pertinentes à ce cas particulier exigent que le transfert ait lieu à l'aide du FMS. Les destinataires doivent accepter comme condition de transfert de ne pas armer, que ce soit avec un équipement américain ou étranger, un UAS d'origine américaine sans l'autorisation du gouvernement américain.

UAS civil: Tous les UAS civils continuent d'être soumis aux exigences en matière de licences et aux politiques du Règlement sur l'administration des exportations, et les décisions d'exportation prendront en compte les objectifs énoncés dans cette politique et les six facteurs de non-prolifération de la section 3 des Directives du MTCR.

Dispositions pour se prémunir contre la prolifération et assurer une utilisation appropriée:

Le gouvernement américain continuera d'examiner tous les transferts potentiels d'UAS militaires au cas par cas afin de prendre en compte tous les intérêts de la politique étrangère et de la sécurité nationale des États-Unis et d'intégrer les principes d'utilisation appropriée. Les UAS varient considérablement dans leur sophistication et leur application, et nous prenons au sérieux la responsabilité que tous les systèmes autorisés au transfert par le gouvernement américain soient utilisés de manière responsable et ne menaceront pas nos intérêts ou ceux de nos alliés.

Assurances d'utilisation finale pour les UAS militaires: Chaque État destinataire s'engage à utiliser des UAS militaires d'origine américaine conformément au droit international applicable, aux dispositions applicables de l'AECA et de son règlement d'application, au Règlement sur le trafic international d'armes, aux autres dispositions pertinentes de la législation américaine, et pour les cas FMS, le transfert accord. Selon l'accord de transfert FMS, chaque État bénéficiaire doit accepter de ne pas transférer le titre ou la possession d'un article de défense ou d'une formation connexe ou d'un autre service de défense associé à un UAS militaire d'origine américaine à quiconque n'est pas un officier, un employé ou un agent de celui-ci. pays.

Les pays destinataires doivent accepter de ne pas utiliser ou d'autoriser l'utilisation d'un UAS militaire d'origine américaine à des fins autres que celles pour lesquelles l'UAS a été fourni à moins que le consentement du gouvernement américain n'ait d'abord été obtenu. Avant un transfert potentiel, le pays destinataire doit avoir convenu qu'il maintiendra la sécurité de l'UAS militaire et de ses composants connexes et fournira sensiblement le même degré de protection de sécurité que celui accordé à cet article ou service par le gouvernement américain. Tous les transferts d'UAS militaires doivent inclure des mesures de sécurité technologique appropriées.

Surveillance de l'utilisation finale et autres conditions de sécurité: Tous les transferts d'UAS militaires peuvent être soumis à une surveillance de l'utilisation finale, conformément à l'article 40A de l'AECA. En outre, les transferts effectués via FMS peuvent également être soumis à une surveillance améliorée de l'utilisation finale et à d'autres conditions de sécurité. Plus précisément, les destinataires de transferts d'UAS armés d'origine américaine et d'UAS de catégorie I MTCR seront tenus de consulter périodiquement le gouvernement américain sur leur utilisation des systèmes d'UAS d'origine américaine.

Principes d'utilisation correcte:

Pour promouvoir et garantir une utilisation appropriée des UAS militaires d'origine américaine, tous les transferts FMS et DCS doivent inclure les principes suivants liés à l'utilisation:

Les destinataires doivent utiliser ces systèmes conformément au droit international, y compris le droit international humanitaire et le droit international des droits de l'homme, selon le cas.

Les UAS armés doivent être utilisés dans des opérations impliquant le recours à la force uniquement lorsqu'il existe une base légale pour le recours à la force en vertu du droit international, comme la légitime défense nationale.

Les destinataires ne doivent pas utiliser les UAS pour mener une surveillance illégale ou utiliser la force illégale contre leurs populations nationales.

Le cas échéant, les bénéficiaires doivent fournir aux opérateurs d'UAS une formation technique et doctrinale sur l'utilisation de ces systèmes afin de réduire le risque de blessures ou de dommages involontaires.

Pour plus d'informations, veuillez contacter le Bureau des affaires politico-militaires, Bureau des affaires publiques et du Congrès à (email protégé), et suivez le Bureau des affaires politico-militaires sur Twitter, @StateDeptPM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *