Catégories
Drones & Tech

L'incroyable drone passager d'EHang sera testé au Canada

Vous connaissez ce drone de transport de passagers EHang sauvage? Celui où une personne entre simplement et vole vers son emplacement? Eh bien, le dernier endroit qui a été approuvé pour les vols d'essai est Québec, Canada. Cela nous rapproche de ce que nous savons tous bientôt: un drone à pilotage autonome et transportant des passagers qui peut vous faire voler en toute sécurité pour de courts sauts.

Chaque fois que nous voyons des photos de ce drone transportant des passagers EHang, nous ne pouvons nous empêcher de penser à de vieux numéros de Popular Mechanics. Vous savez, ces vieilles couvertures qui imaginaient un avenir alléchant mais incroyablement de science-fiction où nous serions tous en train de fouiner sur des jet packs ou quelque chose comme ça. Eh bien, l'un des thèmes récurrents de ces articles de couverture était la perspective d'un vol personnel simple et sûr. Il semblait qu'il y avait toujours un micro-hélicoptère ou quelque chose qui pouvait vous transporter de la maison au bureau, ou entre les grands immeubles d'une ville. Cet avenir se rapproche définitivement. Avec des mécanismes de sécurité redondants et des contrôleurs de vol éprouvés, ce n’est qu’une question de temps avant que les drones passagers ne fassent partie de notre paysage urbain.

EHang avant le pack

Si vous avez suivi des informations sur les drones de passagers, vous avez déjà entendu parler d'EHang. La société chinoise est actuellement en tête du peloton avec son AAV – Véhicule aérien autonome. Son site internet propose quelques détails sur la conception de son modèle 216 AAV:

Supérieur aux avions habités traditionnels, le concept de conception technologique d'EHang AAV suit trois philosophies: redondance complète pour assurer la sécurité, pilote autonome et contrôle de cluster du centre de commande et de contrôle intelligent. Ce véhicule aérien autonome de qualité passager à basse altitude, écologique et intelligent, offre une solution de transport court et moyen-courriers à basse altitude pour le futur transport intelligent.

Site Web EHang

Comme appeler un Uber

Le modèle d'EHang repose sur l'automatisation et une expérience passager fluide. Une fois ces véhicules entièrement approuvés (ce qui impliquera sans aucun doute beaucoup de progrès sur UTM, ou gestion du trafic sans pilote), un utilisateur invoquerait un drone EHang à l'aide d'une application. Le drone atterrirait à l'emplacement prédéterminé le plus proche du point de ramassage demandé. Jusqu'à deux passagers, ne pesant pas plus de 220 kg collectivement, montaient à bord. Et puis? Un décollage en douceur et un vol d'une autonomie probable de quelques kilomètres, bien que l'EHang puisse parcourir jusqu'à 35 kilomètres avec une seule charge.

"EHang
Regardez cette chose – c'est * magnifique *

Test au Québec

Maintenant, le mot est venu que le EHang 216 AAV sera mis à l'épreuve au Québec, Canada. L’organisme de réglementation fédéral du pays, Transports Canada, a délivré une autorisation sous la forme d’un certificat d’opérations aériennes spéciales. Dans un communiqué de presse, le fondateur et PDG de la société, Huazhi Hu, a salué le développement:

Nous sommes heureux de voir EHang 216 recevoir un certificat aussi important de TCCA, à la suite des approbations de vol consécutives reçues des autorités aéronautiques de différents pays, y compris la Federal Aviation Administration des États-Unis, la Civil Aviation Authority of Norway et la Civil Aviation Administration of China. Il transmet un signal positif des régulateurs mondiaux pour établir un environnement réglementaire favorable et durable pour l'industrie de l'UAM (mobilité aérienne urbaine).

De quoi ça a l'air?

Récemment, EHang a effectué des vols sanctionnés avec des touristes en Chine. Les passagers n'ont laissé aucun doute: ils ont adoré l'expérience:

Pas seulement les gens

EHang dit que le 216 AAV n'est pas seulement pour les gens de vol. Il envisage également une version cargo de cet avion. Et ce sera aussi un énorme marché. Imaginez que cet avion puisse transporter 220 kg de marchandises rapidement et facilement d'un point à un autre. En fait, il pourrait transporter encore plus car il n'y aurait pas besoin de sièges dans la version cargo.

Nous nous contenterons, pour le moment, de tests sûrs et incrémentiels. Comme l'indique le communiqué de presse d'EHang, «cette réalisation est une base importante pour les futures opérations de mobilité aérienne urbaine (UAM) au Canada.»

Il est en effet.

FTC: Nous utilisons des liens d'affiliation automatique générant des revenus. Plus.


Abonnez-vous à DroneDJ sur YouTube pour des vidéos exclusives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *